vendredi 13 juillet 2018

Journal d'une fille débordée Tome 1: l'année de l'intox

4e de couverture: Mon rêve : un bébé, une jolie maison, un jardin plein de jeux en bois, un petit carré potager. M’éclater à faire des gâteaux. Me marier en blanc… Ma vie en vrai : 10 kilos de plus qu’avant ma grossesse, une fois nue et après avoir fait pipi, une chambre (petite) chez mes parents, un ex-fiancé envolé avec ma meilleure amie ! Mais comme disait ma grand-mère : « Le but n’est pas de s’abriter des orages, mais d’apprendre à danser sous la pluie.» Un journal à la Bridget Jones comme on les adore ! L’héroïne nous plonge au jour le jour dans son petit univers à la fois revigorant et cabossé. De quoi sourire et rire, du 1er janvier au 31 décembre !

La nouvelle Bridget Jones est arrivée et elle se nomme Juliette! 
3e titre de la nouvelle collection LJ et je peux affirmer que cette collection est faite pour moi, et pour tous les amoureux des comédies romantiques! 
J'ai été enthousiasmé par ce titre. 
Déjà, j'aime beaucoup le côté journal intime (je garde encore un souvenir ému de ma découverte et de ma lecture de Bridget Jones, il y a quelques années maintenant.) 
A la différence de  Bridget Jones, Juliette est déjà en couple et a déjà un enfant. Ce n'est  donc pas le schéma de la trentenaire célibataire qui recherche à tout prix à se caser. Non, Juliette a déjà tout ça...sauf que tout va basculer un certain jour d'avril: celui de son mariage; 

j'ai tout aimé dans ce livre:l'histoire, bien sûr, qui ressemble à tout ce que j'aime en comédie roomantique: l'amour, la trahison, les rencontres, les mensonges... mais surtout j'ai beaucoup aimé  les personnages, tous avec leur caractère propre: Juliette, la jeune femme un peu boulotte (normal après une grosesse me direz vous) qui va voir son monde s'écrouler et qui va être obligé d'aller revivre chez ses parents; de ses parents justement, qui m'ont beaucoup ému (leur amour est tellement beau après toutes ces années de mariage que cela donne encore de l'espoir de croire en l'amour). Ses soeurs, Brandi et Laura aux caractères complètement opposé, la rebelle qui a déjà un enfant (Callum, le petit rebelle, tout comme sa mère) et la discrète .Laura, studieuse et sortant avec Zach, jeune homme de bonne famille (la famille Dalton possède une chaîne d'hôtel de luxe dans le monde entier). Sans oublier Althéa, la meilleure amie de Juliette, toujours là pour l'épauler. 
Puis, il y a aussi Alex, frère de Zach, et qui va aider Juliette dans la préparation du marathon de l'hiver: ces deux là se connaissent depuis l'enfance et on sent de suite qu'il vont jouer au jeu du chat et de la souris, en se tournant autour. 
Mais c'est sans compter Nick (le père de la petite Daisy et le compagnon de Juliette) et Helen, la belle mère que l'on aime détester: qu'est ce que j'ai pu les haïr, ces deux crétins là. 

Enfin, voilà un journal plein de vie, enlevé, drôle, avec des répliques qui fusent comme dans une bonne comédie romantique, au style fluide, qui coule tout seul. 
On voit les mois de l'année s’égrener au fil du parcours du combattant de Juliette pour reprendre sa vie en main, avec ses joies, ses peines, ses doutes, ses colères. En vérité, la vie d'une trentenaire d'aujourd'hui. 

Au final, j'ai beaucoup aimé ce premier tome, au style enlevé, drôle, et touchant. Juliette est un personnage auquel le lecteur s'attache de suite (sans oublier la petite Daisy, qui est adorable comme tout) et qu'il voit évoluer avec bonheur dans sa vie chaotique. C'est un regard à la fois tendre et touchant sur la condition des mères célibataires, qui doivent assumer un enfant, tout en pensant à elle et à leur propre vie de femme. Heureusement que Juliette est aidée par une famille aimante et soudée, auquel on aimerait tous appartenir. J'ai adoré et je vous conseille vivement de partir à la rencontre de Juliette Duffy, qui n'a rien à envier à Bridget Jones! Et vivement la suite (dont le Tome 2  paraîtra le 5 septembre 2018, toujours chez J'ai lu, dans la collection LJ), afin de découvrir la vie de Juliette lors d'une nouvelle année, qui s'annonce riche en péripéties, pour notre plus grand bonheur! 

Merci aux Editions J'ai Lu  pour la découverte de ce journal fort drôle! 

Suzy K. Quinn: Journal d'une fille débordée T.1: l'année de l'intox, (The Bad Mother's diary), J'ai Lu, Collection LJ, 286 pages, 2018


2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Cela devrait te plaire, je pense. S'il croise ta route, n'hésite pas.

      Supprimer