mardi 16 novembre 2010

De sombres secrets derrière les belles façades


Résumé: " Les amoureux de la fiction historique et policière doivent absolument connaître cette nouvelle série qui se déroule dans l'Angleterre de la reine Victoria. Une ambiance d'époque lourde de sensualité, une écriture et des dialogues de haute tenue, une description des classes sociales parfaitement convaincante et des personnages profondément humains ; voilà qui rend la lecture des romans d'Anne Perry absolument inoubliable. "

Mon avis: Lu en deux petits jours ce week-end (en même temps avec le temps qu'il faisait, il n'y avait pas grand chose à faire d'autre qu'à bouquiner), ce fut un plaisir de retrouver la plume d'Anne Perry, toujours aussi british. Et de retrouver le couple Charlotte et Thomas Pitt. Alors, même si ce 2e livre est en deçà du 1er (mais de si peu. En fait, ce qui m'a un peu chagriné, c'est que Charlotte et Thomas étaient moins présent que dans le premier livre. Du moins pour Charlotte).
Ne vous méprenez pas, j'ai aimé et ce livre fut passionnant car Anne Perry s'est intéressé à un quartier de Londres assez huppé où deux cadavres de bébés ont été retrouvés mort.

Anne Perry nous brosse alors les portraits de ces habitants de Callender Square: des Ballantyne qui m'ont paru les plus sympathiques, du moins pour les Brandon père et fils. La relation qui s'instaure d'ailleurs entre Charlotte et le vieux Ballantyne est assez touchante de son point de vue à lui: je l'ai senti assez gauche à ne pas savoir comment se comporter avec cette jolie jeune femme. (Oui, car Charlotte entre "au service" des Balantyne, pour aider Brandon Balantyne à trier des papiers, mais est surtout là pour espionner et en apprendre plus sur les meurtres); aux Southeron, plus antipathique et arrogant (bon je parle surtout de Reggie Southeron car les autres sont assez transparents car peu présent. Ce Reggie m'a énervé tout au long du roman, se croyant supérieur aux autres et intouchable parce qu'il est de la haute. Il va pourtant se retrouver dans une histoire pas très reluisante: à trop vouloir aguicher ses femmes de chambres, il lui arrive des ennuis.(J'ai d'ailleurs eu de gros soupçons sur lui et je l'ai longtemps soupçonné).

La force d'Anne Perry dans ce roman, c'est qu'elle m'a surpris, déjà avec la découverte d'un corps sur une balançoire, qui m'a laissé sans voix. Mais chut, je n'en dit pas plus pour ne pas déflorer le suspense. Mais surtout,là où j'avais réussi à trouver l'assassin à cinq pages de la fin, dans le Premier livre de la série, j'ai lamentablement échoué cette fois ci et me suis laissé berné par l'auteur jusqu'à la dernière ligne.

En conclusion, je n'ai pas boudé mon plaisir de retrouver le couple Pitt ainsi que la soeur de Charlotte et son mari, Emily et George (même s'ils étaient peu présent. J'espère qu'ils le seront un peu plus dans les tomes suivants). J'ai tourné les pages sans m'en rendre compte, tellement j'ai été pris par l'histoire. Et puis, qu'est ce que c'est bien de rester sous les couvertures en lisant un bon policier victorien. J'en redemande!

Anne Perry: Le mystère de Callander Square (Callander Square) , 10/18, 383 pages, 1997

1 commentaire:

  1. Décidément, je ne demande qu'à lire cette série de livres !

    RépondreSupprimer