dimanche 12 décembre 2010

Une partie de cluedo, ça vous dis?


Résumé: Du fond de son fauteuil où elle se tient très droite tandis que ses mains tricotent, une vieille demoiselle pleine de malice écoute ses amis - un colonel et un haut fonctionnaire de Scotland Yard, tous deux à la retraite, un vieux pasteur et un médecin plein d'expérience, une charmante actrice, son neveu Raymond, écrivain, Joyce Lemprerière - raconter treize étranges histoires dans lesquelles se glisse l'ombre d'un criminel inconnu.
Et miss Marple le découvre toujours, ce criminel, parce qu'elle a beaucoup observé les petites gens de son village et que la nature humaine est partout la même dit-elle... Miss Marple est bien trop modeste !


Mon avis: Je ne vais pas y aller par quatre chemins, et je ne vais pas faire dans l'originalité en affirmant que j'ai adoré ces nouvelles.
D'abord paru dans la presse, ces nouvelles mettent pour la première fois en scène Miss Marple, cette vieille demoiselle qu'Agatha à tellement aimé qu'elle en a fait un de ses enquêteurs attitré les plus célèbres. Ces nouvelles ont alors été publié sous forme de recueil.

J'ai aimé (re)faire la connaissance de Miss Marple et des habitants de St Mary Mead, ce petit village où il se passe toujours quelques chose.
Ce recueil se découpe en deux parties distinctes (d'ailleurs il a été publié en France en deux volumes: "Miss Marple au club du Mardi" et "Le club du Mardi continue"). D'ailleurs à partir de la 7e histoire, les personnages changent: exit Raymond West, le neveu de Jane Marple et les autres protagonistes, place aux Bantry, au Dr Lloyd et à Jane Helier. Seuls Miss Marple et Sir Henry Clithering restent pour cette deuxième partie.

Bon, je dois quand même avouer une petite chose, je n'aime pas trop les nouvelles en général, de par leur brièveté. A peine commencée, déjà fini. On a pas le temps de s'attacher aux personnages. Ce qui fait l'originalité de ces nouvelles, c'est leur continuité. Certes, le problème criminel est résolu à la fin de la nouvelle mais les personnages racontant ces histoires restent et on peut s'attacher à eux.
Ce que j'ai également aimé, c'est la façon dont le club se met en place: qui ne s'est jamais réuni autour d'une table, ou d'un bon feu, à se raconter des histoires et à vouloir résoudre des mystères. Et la force de ce recueil, c'est que Agatha Christie nous invite à y participer au même titre que ces personnages. Et je me suis pris au jeu, à vouloir résoudre ces histoires criminelles, où les poisons, les duperies, les tromperies, les superstitions (comme dans l'histoire du géranium Bleu) ou les légendes sur les galions espagnols (comme dans Les lingots d'or) nous font nous interroger. Et nous font passer un agréable moment. bon, je dois l'avouer, je ne suis pas arrivé à retrouver les coupables, sauf une fois où j'ai vu juste mais où je n'avais pas le mobile.Ça m'arrive souvent de retrouver soit le meurtrier, soit le mobile mais jamais les deux, quand je lis un roman policier.

Encore une fois, j'ai pris du plaisir à retrouver Agatha Christie, qui accompagne agréablement les soirées d'hiver. Que du bonheur, de retrouver Miss Marple, que j'adore, et St Mary Mead, ce charmant village où la nature humaine resort souvent avec noirceur. Car même dans les petits villages, il se passe des choses étranges et mystérieuses.


si gentiment organisé par George

Agatha Christie: Miss Marple au club du Mardi ( The Thirteen Problems), Hachette collections, 286 pages, 2006

4 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a quelque jours ce livre,j'ai beaucoup aimé avec quelle facilité elle arrive résoudre tous ces mystères à partir d'infimes éléments . Par contre je n'ai pas été enthousiasmé pour le club du mardi continue ...
    Bon weekend et bonne lecture.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai moi même préféré la première partie à la deuxième.

    RépondreSupprimer