mercredi 8 mai 2019

La Discothèque du 20e siècle #320

En 1945, la grande et sublime Marlène Dietrich nous offre sa version de cette immense chanson.

Marlène Dietrich: Lili Marleen (1945)


"Si la chanson était femme, si la femme était vamp et si la vamp était l'Ange Bleu,, elle s’appellerait Marlène Dietrich", écrit Laetitia Cénac dans le "Larousse de la chanson mondiale". Avec sa voix traînante rauque, légèrement voilée, et sa présence exceptionnelle, elle incarnait l'image même de la créature fatale. Quand elle chante Lili Marleen la Berlinoise a opté pour la nationalité américaine où elle s'investit aux côtés de son amant Jean Gabin, dans la lutte antinazie: elle sera ensuite à jamais associée au personnage de cette chanson: celui d'une jeune femme qui attend le retour de son mari soldat. (Source: Fascicule "La Discothèque du 20e siècle: 1940/49" Polygram Direct)

Bonne écoute!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire