vendredi 20 avril 2012

Michel Berger, celui qui chante #16

Mademoiselle Chang (1981)

Loin de ses origines, de son histoire,
Elle cherche à perdre la mémoire.
Loin de la mousson et du ciel bleu noir,
Dans un monde qui n'a rien à voir,
Déracinée par le hasard...

Mademoiselle Chang,
Tout ce qu'elle demande,
C'est de pouvoir comprendre
Ce qu'elle fait là.
Mademoiselle Chang,
Si vous savez être tendre,
Elle se rapproche de vous.
Sans que vos yeux demandent,
Les siens se font plus doux.
Elle vous dit dans sa langue
Les mots qu'on dit partout.
L'amour, elle l'appelle solena,
Mais l'amour l'a oublié là.

Mademoiselle Chang,
Mademoiselle Chang.

Loin elle sait cacher derrière son regard
Toutes ses joies et tout ses désespoirs.
Loin, son incorrigible espérance,
Son sourire, c'est sa force immense,
Son sourire, c'est son arme blanche.

Mademoiselle Chang,
Tout ce qu'elle demande,
C'est de pouvoir comprendre
Ce qu'elle fait là.
Mademoiselle Chang,
Si vous savez être tendre,
Elle se rapproche de vous.
Sans que vos yeux demandent,
Les siens se font plus doux.
Elle vous dit dans sa langue
Les mots qu'on dit partout.
L'amour, elle l'appelle solena,
Mais l'amour l'a oublié là.

Mademoiselle Chang,
Mademoiselle Chang.

Si vous savez être tendre,
Elle se met dans vos bras.
Elle vous montre sa chambre
Et elle vous dit tout bas
Quelques mots dans sa langue
Que vous'n comprenez pas.

Mademoiselle Chang,
Mademoiselle Chang,
Mademoiselle Chang, {...}






Après le succès de "Beauséjour", Michel compose l'année suivante, l'album "Beaurivage". Un titre se dégage de l'album "Mademoiselle Chang". Ce titre montre bien que Michel Berger va se sentir concerné par les problèmes du monde et il commence à s'investir dans les causes humanitaires.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire