dimanche 28 avril 2019

Les Filles d'Ennismore

4e de couverture: Rosie a huit ans, elle est fille de métayer ; quand elle sera grande, elle servira la famille Ennis, comme sa mère et sa sœur avant elle. Victoria a sept ans, elle est la fille de lord et lady Ennis ; quand elle sera grande, elle quittera le domaine d’Ennismore pour faire un beau mariage.
En attendant, Victoria se sent seule et rêve de partager ses secrets avec la fille du métayer qu’elle a rencontrée dans le parc de la propriété. Et pourquoi pas ? C’est décidé, dès septembre, la petite paysanne partagera les leçons de la demoiselle du château.
Mais, dans une société écrasée sous le poids des conventions et des hiérarchies, est-il bien raisonnable de semer des aspirations égalitaires dans le cœur des jeunes filles ? Car un vent de révolte souffle sur l’Irlande et cette amitié qui éclôt pourrait bien bouleverser leur vie ainsi que celle de leur entourage… Rosie et Victoria trouveront-elles la force de lutter contre la marche de l’Histoire qui menace de les déchirer ?


Après un coup de coeur livresque, il est toujours très difficile de choisir sa prochaine lecture. Et souvent, cette prochaine lecture peut pâtir de ce précédent coup de coeur. 
Pour le choix, je me tourne souvent vers un univers complètement opposé au précédent livre, pour éviter toute comparaison...et vers un univers qui me plait. 

C'est ainsi qu'àprès "J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi", je me suis tourné vers le roman de Patricia Falvey. Un univers à la Downton Abbey, avec aristocrates et domestiques, c'est tout ce que j'aime. De plus, ici, cela me permettrait de découvrir l'Irlande et son histoire. 

Mais cette lecture à t'elle pâtit de mon précédent coup de coeur? Pas du tout! Alors, certes, ce ne sera pas un coup de coeur, mais j'ai beaucoup aimé. 

Patricia Falvey nous raconte l'Irlande du début du XXe siècle, qui va connaitre des bouleversements majeurs,à travers le regard de deux jeunes femmes issues de deux classes différentes: Rosie, fille de fermiers, qui travaillent sur le domaine d'Ennismore, et Victoria, fille de Lord et Lady Ennis, qui habitent le domaine d'Ennismore. 
Toutes deux vont devenir amies vers l'âge de 8 ans. Rosie va alors entrer dans un monde étranger, et tout au début de sa jeune vie, elle ne va pas savoir comment trouver sa place. 

C'est finement écrit, et bien troussé, avec des personnages forts, comme Rosie, et Victoria, qui sont le portrait flamboyant de l'émancipation féminine dans un monde chamboulé par le changement (et l'insurrection de Pâques 1916, qui voit le peuple irlandais se battre contre l'envahisseur anglais en est le climax vibrant), donne un roman touchant, de forme classique certes, mais qui nous divertit tout en nous instruisant. 
Patricia Falvey réussit aussi à trouver un équilibre entre les aristocrates et les domestiques, leur donnant à chacun un rôle propre et où les gentils et les méchants sont mélangés de chaque côté. 
Certes, parfois, certains événements se devinent avant de les voir, mais c'est plus à cause d'un événement historique connu du lecteur, que par un goût de déjà vu (exemple, quand certains personnages embarquent sur le Titanic un certain mois d'avril 1912, le lecteur connaissant la tragédie de ce paquebot va alors se demander qui va s'en sortir). 

Si la partie à Ennismore m'a plu, c'est clairement celle à Dublin qui a ma préférence: Rosie et Victoria prennent leur envol et leur destin prennent alors des chemins différents. Mais surtout, on découvre la misère d'une grande ville qui fera monter le vent de révolte qui commence à souffler sur l'Irlande. De nouveaux personnages font leur entrée comme Cathal O'Malley, qui entraîne des jeunes irlandais pour la future insurrection, ou bien Lady Marianne, soeur de Lord Ennis, qui va prendre une plus grande ampleur en s'occupant des deux jeunes filles. 

C'est palpitant, instructif et on ne s'ennuie pas une minute, entre secrets, histoire d'amour contrariée, drames, bonheurs...tout ce qui fait le sel des plus grands romans anglais...avec un goût d'Irlande en plus. C'était tout à fait le livre qu'il me fallait. 

Au final, un roman très plaisant, qui ravira les amoureux de la littérature anglaise, avec des grandes histoires d'amitié, d'amour, avec des femmes fortes comme Rosie et Victoria, des bouleversements de l'Histoire qui vont impacter nos chères héroïnes. Des beaux portraits de femmes qui vont vous faire vibrer le coeur. Un très beau roman. 

Merci aux Editions Belfond pour cette lecture très plaisante. 

Patricia Falvey: Les Filles d'Ennismore, (The Girls form Ennismore), Belfond: collection Le Cercle, 412 pages, 2019





Aucun commentaire:

Publier un commentaire