jeudi 9 mars 2017

Chronique des bords du Rhin

4e de couverture: Sylvain Tesson nous conte une chronique du vieux Rhin, dont les bords cachent une vie âpre et grouillante. Tendez l’oreille, écoutez dans la brume le pas d’un promeneur ou le remous d’une ondine...

Sylvain Tesson est l'un de ces auteurs dont j'ai croisé le nom (et la bobine) plusieurs fois et que j'ai envie de découvrir. 
Déjà, parce que mon frère aime beaucoup cet écrivain voyageur (ayant, comme lui, le goût des voyages et des chemins de traverse), mais aussi parce que sa façon de parler de notre monde m'interpelle. 

Et voilà que, par le plus grand des hasards (et grâce à Le Veger Editeur (que je remercie), ce petit livre a trouvé le chemin de mon chez-moi. 
Parfois, j'aime découvrir un auteur avec des textes courts pour savoir si sa plume est fait pour moi. Ce fut le cas pour Sylvain Tesson. 

Dans ce petit recueil, Chronique des bords du Rhin, Sylvain Tesson nous parle de ce fleuve qui traverse la France et qui a plus d'un secret et d'une histoire à nous livrer, et ce, en deux petites nouvelles. 

La première, Journal d'une fée du Rhin est d'une poésie rare et vivifiante, dont les mots nous sautent à l'oreille pour nous faire entendre leur musique. Ce petit conte féerique est d'une beauté sans pareille et nous conte l'histoire de cette Ondine, protectrice du fleuve et des hommes, qui essaie de maintenir la paix, dans ce petit îlot  qu'on lui a confié. C'est une ode au fleuve et à la nature, ce texte, et c'est tellement beau de ravissement que j'en ai presque eu les larmes aux yeux (des larmes de joie, je vous rassure). Pourquoi cette nouvelle fut elle aussi brève?J'aurai voulu continuer mon voyage avec cette fée du Rhin un peu plus longtemps. 

La Deuxième nouvelle, Où est elle? baigne dans une atmosphère plus moderne et réaliste (par rapport à la première), mais seulement en apparence. La beauté de la langue de Sylvain Tesson est toujours là mais j'ai été moins transportée que pour le "Journal d'une fée du Rhin"...enfin ,au début. Plus la nouvelle avance et plus la féerie du fleuve opère, encore une fois: ce couple qui arrive en Alsace et qui se promène sur les bords du fleuve ,un jour de brouillard, m'a progressivement emporté dans son tourbillon. Et la fin m'a scotchée, il faut dire. 

Au final, je suis plus que ravi d'avoir découvert ce petit recueil, qui m'a permis de découvrir une plume magnifique (celle de Sylvain Tesson), et des histoires d'une poésie rare. Une superbe découverte, qui me donne envie de découvrir plus avant un livre de Sylvain Tesson. J'ai été charmé par sa plume. 
Je vous invite donc à vous plonger dans ce petit recueil qui vous promet un voyage féerique, plein de poésie et de charme magique, sur les bords du Rhin...et ce pour un prix dérisoire (5€)

Sylvain Tesson: Chronique des bords du Rhin, Le Veger Editeur (Collection "Sentinelles"), 40 pages, 2017


Aucun commentaire:

Publier un commentaire