mercredi 25 septembre 2019

La Discothèque du 20e siècle #348

En 1954, Félix Leclerc continue son petit bonhomme de chemin en France, avec ce titre.

Félix Leclerc: Moi, mes souliers (1954)


A travers l"histoire de sa vie, on pourrait croire que Félix Leclerc est l'archétype du solide bûcheron canadien. Lorsqu'il débarque sur la scène des Trois Baudets, quelques jours avant Noël 1950, le public découvre un artiste timide, qui caresse sa guitare pour en tirer des mélodies subtiles. Quant à son répertoire, il mêle humour et poésie avec une simplicité désarmante. Révélé par Le p'tit bonheur quelques mois auparavant, Leclerc poursuit son ascension artistique tout au long de 1951 grâce à une autre perle découverte à Montréal par le producteur Jacques Canetti, dans le carnet de chansons du Canadien: il s'agit de Moi mes souliers. Rarement les choses du quotidien ont été racontées avec autant de justesse, dans une économie de mots remarquable qui fait de Félix Leclerc l'un des grands poètes de ce siècle. (Source: Fascicule "Les plus belles chansons françaises n°35 (1951)", Editions Atlas)

Bonne écoute!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire