vendredi 26 février 2021

Snjor (Dark Iceland Tome 2)


 Résumé: Siglufjördur, ville perdue au nord de l'Islande, où il neige sans discontinuer et où il ne se passe jamais rien. Ari Thór, qui vient de terminer l'école de police à Reykjavik, y est envoyé pour sa première affectation.


Mais voilà qu'un vieil écrivain fait une chute mortelle dans un théâtre et que le corps d'une femme est retrouvé, à moitié nu, dans la neige.

Pour résoudre l'enquête, Ari Thór devra démêler les mensonges et les secrets de cette petite communauté à l'apparence si tranquille...

(Notifier que "Snjor" est le tome 2 des enquêtes d'Ari Thor n'est pas une erreur de ma part. Cela s'explique simplement par le fait que le premier tome des enquêtes du jeune flic (dont le titre est  "Fölsk Nota") n'a pas été traduit en français. Alors aucune incidence de commencer par  Snjor puisque celui ci  raconte bien les débuts d'Ari dans la police et son arrivée à Siglufjôrdur. Alors, je pense que ce premier tome non traduit  raconte les circonstances de l'enquête sur la mort du père d'Ari Thor (qui est évoqué au début de "Snjor"), et je suis déçu qu'il n'ai pas été traduit pour le moment, car j'aurai aimé le découvrir.)

L'admiration de Ragnar Jonasson pour Agatha Christie (au point qu'il a lui même traduit dans sa langue,  plusieurs romans de la reine du crime dans sa jeunesse) se ressent dans son écriture et sa manière de mener l'intrigue. 

En effet, Ragnar Jonasson met le temps de poser ses personnages et l'intrigue policière qui va les concerner avant de rentrer dans le vif du sujet, tout comme le faisait Agatha Christie. D'ailleurs, la mort d'un des personnages n'intervient qu'au bout de cent pages. 
Ce n'est pas du tout pour me déplaire. Ce que j'aime dans les romans policiers, c'est aussi l'ambiance qu'il peut instaurer et en savoir plus sur les personnages afin de savoir qui aurait pu commettre un crime. Et c'est toujours agréable de nous présenter le milieu dans lequel on va évoluer pendnt plusieurs pages); 
Ici, niveau ambiance, on est servi. Ce petit village islandais pris dans la tempête de neige m'a glacé les os, dans tous les sens du terme. Tout comme le jeune héros, Ari Thor, qu'on apprend à apprécier, et qui fait ses premières armes de flic dans un petit village du nord de l'Islande où il ne se passe jamais rien...du moins, en apparence. Car cela va changer. 
Ainsi, comme le personnage principal, on se retrouve immergé dans un nouveau lieu qu'il va falloir apprendre à apprivoiser. Pour ça, l'auteur va nous présenter toute une galerie de personnages dans des petits chapitres où il va prendre le temps de s'attarder sur leur passé, en semant des petites graines afin de découvrir le fin mot de l'histoire. Certains chapitres écrits en italiques, et disséminés par petites touche au début de roman  nous parle d'une femme séquestrée par un homme, totalement intriguant pour nous...sauf que l'explication nous sera donné vers la fin du roman. 

Ragnar Jonasson a l'art et la manière de ficeler une belle et bonne intrigue, au point que je n'ai pas vu venir la résolution, même si j'ai cherché. J'ai été complètement pris et charmé par l'ambiance du roman et par son personnage principal Ari Thor, que j'aurai plaisir à retrouver dans une prochaine enquête. J'ai aussi été agréablement surpris que certains s'en sortent sans dommage...comme dans la vraie vie, en fait. 

Si vous aimez les ambiances glaçantes , les enquêtes qui prennent leur temps et des personnages fouillés, auquel on s'attache, je vous conseille d'embarquer pour Siglufjördur. Pour ma part, j'y retournerai avec plaisir. 

Ragnar Jonasson: Snjor, (Snjoblinda), Editions Points, 337 pages, 2018



Aucun commentaire:

Publier un commentaire