dimanche 20 octobre 2019

Slow Qui Tue #423: Eden is a magic world

Le slow qui tue de la semaine raconte que le paradis est un monde magique.

Pop Concerto Orchestra: Eden is a magic world


Bonne écoute!


mercredi 9 octobre 2019

La Discothèque du 20e siècle #350

En 1960, Sacha Distl continuait son petit bonhomme de chemin vers le succès.

Sacha Distel: Mon beau chapeau (1960)


Après le franc succès de Scoubidou, le tandem Maurice Tézé-Sacha Distel frappait de nouveau un très grand coup avec cette chanson, qui inaugurait en beauté les années 60. En enregistrant Mon beau chapeau, le crooner français a t-il pensé à Maurice Chevalier qui, naguère avait lancé la mode du canotier? C'est possible! Une chose est sûre: cette chanson a permis au beau Sacha d'entrer pour plusieurs semaines dans les hit-parades. (Source: Fascicule "L'encyclopédie de la chanson française n°45", Polygram Collections)

Bonne écoute!


dimanche 6 octobre 2019

Slow Qui Tue #422: Reviens

Le slow qui tue de la semaine veut que son amour revienne.

Hervé Vilard: Reviens



Bonne écoute!


mercredi 2 octobre 2019

La Discothèque du 20e siècle #349

En 1957, Francis Lemarque connait un nouveau succès avec ce titre.

Francis Lemarque: Marjolaine (1957)


Sorti de l'ombre grâce à Yves Montand, qui avait interprété Ma douce vallée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Francis Lemarque a ensuite interprété ses propres chansons. Il y a eu A Paris, puis surtout Marjolaine, qui allait devenir l'une de ses créations emblématiques. Entrée dans les hit-parades en 1958, Marjolaine a été n°1 en janvier 1959, devant Only you des Platters. (Source: Fascicule "L'encyclopédie de la chanson française n°49", Polygram Collections)

Bonne écoute!


dimanche 29 septembre 2019

Slow Qui Tue #421: You are everything

Le slow qui tue de la semaine dit à sa bien aimée qu'elle est tout pour lui.

Marvin Gaye & Diana Ross: You are everything

Bonne écoute!


mercredi 25 septembre 2019

La Discothèque du 20e siècle #348

En 1954, Félix Leclerc continue son petit bonhomme de chemin en France, avec ce titre.

Félix Leclerc: Moi, mes souliers (1954)


A travers l"histoire de sa vie, on pourrait croire que Félix Leclerc est l'archétype du solide bûcheron canadien. Lorsqu'il débarque sur la scène des Trois Baudets, quelques jours avant Noël 1950, le public découvre un artiste timide, qui caresse sa guitare pour en tirer des mélodies subtiles. Quant à son répertoire, il mêle humour et poésie avec une simplicité désarmante. Révélé par Le p'tit bonheur quelques mois auparavant, Leclerc poursuit son ascension artistique tout au long de 1951 grâce à une autre perle découverte à Montréal par le producteur Jacques Canetti, dans le carnet de chansons du Canadien: il s'agit de Moi mes souliers. Rarement les choses du quotidien ont été racontées avec autant de justesse, dans une économie de mots remarquable qui fait de Félix Leclerc l'un des grands poètes de ce siècle. (Source: Fascicule "Les plus belles chansons françaises n°35 (1951)", Editions Atlas)

Bonne écoute!


dimanche 22 septembre 2019

Slow Qui Tue #420: Je pense à toi

Le slow qui tue de la semaine pense à celle qu'il aime.

Jean-François Michael: Je pense à toi



Bonne écoute!