samedi 30 janvier 2021

Mon père, ma mère, mes tremblements de terre


 Résumé: ​« Est-ce que, sur la table de chirurgie, mon père ressent le chaud, le froid ? Allez savoir. Dans la salle d’attente, ma mère porte sa chemise saharienne et le soleil blanc tape doucement sur les fenêtres. L’air est doux. Un air qui n’a rien à voir avec la mort, les drames. Ici, ce n’est pas un drame. C’est autre chose qui se passe. »

Dans cette salle, Charlie, quinze ans, patiente avec sa mère. Bientôt, son père sortira du bloc. Elle s’appellera Alice. Durant ce temps suspendu, Charlie se souvient des deux dernières années d’une vie de famille terrassée. Deux années de métamorphose, d’émoi et de rejet, de grands doutes et de petites euphories. Deux années sismiques que Charlie cherche à comprendre à jamais. Tandis que les longues minutes s’écoulent, nerveuses, avant l’arrivée d’Alice, Charlie raconte la transition de son père. Sans rien cacher de ce parcours plus monumental qu’un voyage dans l’espace, depuis le jour de Pâques où son père s’est révélée. Où, pour Charlie, la terre s’est mise à trembler.
Petite piqure de rappel pour le dernier roman de Julien, mon seul coup de coeur de 2020, que je n'avais pas chroniqué sur le blog. 
On dit souvent, "jamais deux sans trois". Cela se confirme encore une fois. J'ai, à nouveau, un coup de coeur pour un roman de Julien Dufresne Lamy (après "Les Indifférents" et "Jolis jolis monstres"). Ses romans me bouleversent ou me mettent en colère, parfois (cf: les Indifférents) mais ils laissent toujours une trace en moi. Son dernier roman, dont le titre est déjà tout un poème fabuleusement magnifique, est un petit bijou d'humanisme, de tendresse, qui nous dévoile, par l'intermédiaire d'une famille, ce qu'est la transidentité. A travers le regard de Charlie, qui attend que son père sorte du bloc opératoire pour enfin devenir Alice, c'est un nouveau monde, fait de séisme pour cette famille, qui s'ouvre à nous, sans jugement, avec bienveillance. 
Ce roman m'a fait pleurer devant la bêtise humaine, m'a fait rire devant certaine répliques entre la mère et le fils. Mon père, ma mère, mes tremblements de terre est un livre essentiel pour nous faire comprendre ce qu'est la transidentité, loin des clichés fait de malheur et de tristesse que les médias et les films nous montrent souvent. D'ailleurs, Charlie donne une explication à cela lors d'une discussion  avec sa mère: "Les Trans-tout-le-monde n'existent nulle part. Le monde leur interdit d'exister. Et tu sais pourquoi ? [...] Parce que ce sont des histoires normales. Et alors quelle idée ça susciterait. Quel dangereux exemple pour la société!". 
Est ce qu'un roman peut changer les consciences et faire bouger les choses? J'aimerai le croire. J'aimerai que ce soit le cas pour le dernier roman de Julien Dufresne Lamy. Un roman essentiel  qui permettra peut être de changer le regard sur la transidentité et éviter les amalgames. 
Un roman coup de coeur que je vous recommande chaudement, comme tous les romans de Julien, cela va sans dire. 
Julien Dufresne Lamy: Mon père, ma mère, mes tremblements de terre, Belfond, 249 pages, 2020







What do you want to do ?
New mail

Aucun commentaire:

Publier un commentaire